Les Collections Dubreuil: propriétés écologiques et abordables

Logo_orange_Conteneur_Dub_2013_08_29

Les Collections DUBREUIL

Les Collections Dubreuil se spécialisent dans la construction de propriétés écologiques et abordables. Claudie Dubreuil, propriétaire, innove constamment lors de la conception de ses projets de condos, semi-détachés et maisons, tant au niveau de l’aménagement de l’espace, que du design et du choix des matériaux. C’est par conviction personnelle et professionnelle que les Collections Dubreuil offre une gamme de produits écologiques et innovateurs à sa clientèle. www.collectionsdubreuil.com

 

 

Qikiqtaaluk Environnement: le nord à l’état pur

 Par Sandra Gravel

On parle beaucoup du Plan Nord, mais, encore plus au nord se déroule discrètement un travail de sauvegarde et de sauvetage environnemental hors du commun. Incursion dans le monde de la réhabilitation environnementale de Qikiqtaaluk Environnement au Nunavut.

Pour Qikiqtaaluk Environnement (QE), une part importante de sa mission est liée à la nécessité de rétablir l’intégrité environnementale de sites contaminés sur le territoire du Nuvavut. Un des principaux exemples du travail effectué par la firme-conseil inuit et son partenaire Sanexen Services Environnementaux est réalisé sur les sites des lignes de radar du Grand Nord abandonnés après la guerre froide (DEW Line).

Retour en arrière

À cette époque, les lignes s’étendaient sur plus de 5000 kilomètres entre l’ouest de l’Alaska et l’Islande. La Ligne DEW comptait plus d’une quarantaine de bases de radars, qui ont finalement été abandonnées au milieu des années 1960. Des tonnes de débris, de matériaux et sols contaminés ont été laissés sur les lieux. Tout comme des milliers de barils de combustible rouillés qui ont fini par se déverser sur les sols se frayant un chemin sur le pergélisol jusqu’à l’océan Arctique. Un désastre écologique qui a transformé un environnement sans pollution en une zone à risque pour la faune et les populations locales.

SG01JacquesDion
Jacques Dion, Vice President

À cette époque, peu de gouvernements se préoccupaient de « pollution » ou « d’environnement ». La présence de BPC dans les mammifères, source de nourriture pour les populations locales, a sonné l’alarme et un vaste programme de réhabilitation s’est mis en branle.

Marche vers l’avant

Depuis 1997, QE a été impliquée dans la réhabilitation de quatre bases dont deux majeures (BAF-5 et Dye-M). La complexité du travail de restauration de ces sites au nord du cercle polaire représente un défi majeur en raison de la localisation géographique et par la courte période annuelle au cours de laquelle les travaux peuvent être effectués. Une importante étape de planification logistique précède la fenêtre de 80 jours dont dispose la firme, entre la fin-juin et la mi-septembre, pour réaliser le travail.

Tout doit être acheminé par avion, par hélicoptère ou par bateau pour construire les installations temporaires et accueillir les travailleurs spécialisés. Des chantiers isolés qui comptent parfois plus de 75 personnes (ingénieurs, chimistes, spécialistes en matières dangereuses, personnel médical, opérateurs de machinerie lourde). Tout ceci dans un contexte où doivent primer la sécurité des travailleurs et le respect des nombreuses normes environnementales qui régissent ces chantiers.

Selon Jacques Dion, vice-président de QE, « aujourd’hui très peu de compagnies sont en mesure d’offrir ce genre de services en raison des risques financiers importants. Ces travaux demandent une expertise très pointue en gestion et en manutention de matières dangereuses et une logistique de réalisation vraiment complexe. Heureusement, notre entreprise compte sur un personnel qualifié hautement expérimenté, qui partage notre souci de remettre ces sites dans leur état naturel ».

Outre ce travail de réhabilitation, QE voit à la gestion environnementale des déchets dangereux des centrales thermiques des 25 municipalités du Nunavut. De plus, QE contribue activement au support environnemental du secteur minier au Nunavut.

Qikiqtaaluk Environnement

3333 Queen Mary *580

Montréal, Quebec

H3V 1A2

www.qenv.ca

Qikiqtaluuk

 

Paysagiste Roche: Développer une conscience écologique

Par Bernard Gauthier

La qualité et la durabilité d’un aménagement paysager repose avant tout sur le respect des normes établies par l’industrie horticole. Un Maître Paysagiste a non seulement le souci du détail, mais va souvent au-delà des exigences pour assurer une qualité supérieure. C’est en ces termes que Simon Leclerc, designer-paysagiste chez Paysagiste Roche, s’exprime. «La conception de plans d’aménagement permet aux clients, non seulement de visualiser leur projet avant la réalisation, mais aussi d’en établir les coûts avec précision. Contrairement à plusieurs entreprises improvisées en jardinage qui ne se soucient pas de respecter les principes de base, nos travaux sont bien planifiés et nos réalisations sont là pour durer. Ce ne sera pas à refaire dans trois ans! »

Forte d’une expérience de vingt-cinq ans et composée d’une équipe de 25 à 30 employés selon la saison, l’entreprise Paysagiste Roche réalise une soixantaine de projets annuellement, dont une vingtaine dépasse le cap des 20 000$. Membre de l’Association des Paysagistes Professionnels du Québec (APPQ), Paysagiste Roche a remporté de nombreux prix dans les dernières années, pour la qualité et l’originalité de ses travaux.

« Plusieurs réalisations font la fierté de Paysagiste Roche, mais je dirais que l’une d’entre elles représente quelque chose de plus : ce fut la conception et la réalisation d’un jardin aquatique chez un particulier du centre-ville de Montréal l’an dernier. Le projet prévoyait l’aménagement d’un bassin naturel, de cascades et d’une plage de galets intégrée au jardin, le tout créant un havre de paix dans un environnement urbain agité

BG02 Pay. Roche Havre Urbain2
Havre Urbain du Paysagiste Roche

Développement durable

Il s’agit d’un enjeu capital, d’une mission à laquelle Paysagiste Roche se fait un devoir d’accomplir : chercher constamment à appliquer et à améliorer les techniques favorisant la préservation de l’environnement, soit une bonne planification des projets, favorisant un mode de construction durable, une gestion efficace des déchets de construction et de végétaux, une gestion des transports et déplacements, ainsi qu’un entretien régulier de la machinerie et des véhicules et finalement en intégrant des systèmes permettant la réduction et la réutilisation de l’eau.

Il y a un deuxième objectif que Paysagiste Roche  tient à cœur: celui de la conscience écologique. « C’est un aspect sur lequel nous travaillons avec nos clients. Nous cherchons à les conscientiser en leur proposant des alternatives écologiques. Cela peut aller de la récupération de l’eau de pluie à l’utilisation de matériaux locaux pour encourager les fournisseurs locaux, en passant par une augmentation du pourcentage d’espace végétalisé sur les terrains. Ce n’est pas toujours évident puisque pour obtenir un résultat durable et plus écologique, il faut parfois investir un peu plus d’argent dans le projet. Par contre, l’investissement initial permet la réduction des coûts à long terme.»

Pour l’entreprise, le développement durable n’est pas une tendance passagère, mais un mode de vie et la recherche constante de nouvelles façons de travailler pour concilier progrès économique, justice sociale et préservation de l’environnement.

Roche Logo

Paysagiste Roche

3520, rue St-Patrick

Montréal (Qc)

H4E 1A2

www.paysagisteroche.com

permacon daniel rascella