Mirabel: croissance, solidité, développement

Par Bernard Gauthier

«Fiers de voir ce projet aboutir après 15 ans d’efforts pour la mise en valeur de ce site» Jean-Luc Riopel, directeur général CLD Mirabel

Situé sur le site du futur complexe commercial des Premium Outlets, deux entrepreneurs québécois ont annoncé des investissements d’un demi-milliard de dollars pour la construction de 2 000 habitations dans le cadre du projet de La Cité de Mirabel.

Jean-Luc Riopel DG
Jean-Luc Riopel DG

« C’est une grande fierté pour Mirabel et nous allons épauler au maximum les promoteurs pour que tout se concrétise à l’intérieur des échéanciers prévus. Tout est en place pour que les travaux des infrastructures municipales démarrent en mai prochain », indique Jean-Luc Riopel, directeur général du CLD Mirabel. Alors que les premières boutiques commerciales devraient commencer à apparaître cet été – épicerie, restaurants, centre médical, immeubles à bureaux centre commercial, centre de loisirs -, le secteur résidentiel va s’étendre sur une superficie de 2 200 000 pieds carrés. On y retrouvera trois tours d’habitation comprenant 168 condos répartis sur 14 étages avec terrasses sur le toit, une tour d’habitations de 200 unités pour personnes retraitées, 19 immeubles de quatre étages, 18 immeubles de huit étages 320 maisons en rangée et un parc aménagé avec des jeux d’eau. Le prix de départ d’un condo s’établit à 170 000$.

La Cité de Mirabel sera aménagée derrière un environnement de 3 millions de pieds carrés de zone humide et de forêts protégées, incluant l’aménagement de quelques étangs, ainsi que de la végétation aquatique. Les coûts pour conserver et protéger l’environnement et les milieux naturels s’élèvent, à eux seuls, à 2,5 millions de dollars.

Boom économique  

Ce projet résidentiel avant-gardiste créera environ 250 emplois directs et indirects, sur une période de cinq ans. La construction des premières unités devrait s’amorcer en juin prochain.

Pour le maire de Mirabel, Hubert Meilleur, cet important projet apportera une visibilité pour la ville. « Les promoteurs ont vu un important potentiel au niveau du développement résidentiel à l’échangeur 28 de l’autoroute 15. »

Le projet de La Cité de Mirabel est le fruit de longues négociations entre les deux promoteurs québécois, Ray Junior Courtemanche et Daniel Proulx, et Morgan Stanley Group (MSG) et SGG (Sheldon Gordon Group), tous deux propriétaires du terrain de 14 millions de pieds carrés.

  

Qui sont-ils ?

Ray Junior Courtemanche est en affaires depuis l’âge de 17 ans. Il a mené à terme des projets immobiliers totalisant plus de 70 millions de dollars. De son côté, Daniel Proulx, œuvre dans le secteur de la construction résidentielle depuis l’âge de 18 ans. Il a participé à l’acquisition de plus de 500 terrains dans les régions de Terrebonne, Blainville, Laval et dans les Laurentides.

La Cité de Mirabel est un concept urbain qui s’adresse à la clientèle de la Rive-Nord de Montréal. « De tous les dossiers appuyés par le CLD de Mirabel pour la mise en valeur de ce site, ce dernier s’avère le plus près de la ligne d’arrivée », conclut Jean-Luc Riopel. 

 

Centre local de développement de Mirabel (CLD)

17 690 rue du Val d’Espoir

Mirabel (Qc) J7J 1A1

Tél. : 450.435.2800

www.cldmirabel.qc.ca

LogoGroupeDanamBonzai

BG02GroupeMathieu_logo

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *